Mon cerveau, l’emmerdeur qui veut mon bien … partie 1

Le cerveau est une machine complexe, bourrée de recoins et replis encore inconnus, les synapses se croisent et se confondent, les enzymes partent d’un bord et les hormones de l’autre. Dire que ÇA marche, c’est presque de la fiction… et dans toute cette complexité, vous savez que vous en savez peu, et vous vous doutez bien que cette machine a souvent le haut du pavé sur vos émotions et vos réactions, qu’elle vous tire à droite quand vous pensez à gauche. Notre pensée, notre conscience, nos émotions, tout ça forme un ensemble complexe que peu d’humains arrivent à maintenir en laisse.

Je vous propose quelques explications et trucs pour comprendre un peu mieux comment cette pure merveille vous tire dans les jambes et pourquoi. Vous saurez même un peu comment négocier avec, ce sera un bon début !

Le cerveau, machine insondable ?

Le cerveau humain contemporain est le résultat d’évolutions successives qui s’empilaient bien avant que notre ami le singe se mette sur ses pattes de derrière. Les replis que vous observez sur la surface proviennent du manque d’espace  causé par le surplus de matière … rien à voir avec l’intelligence, je vous arrête. Le cerveau accumule sa compréhension des apprentissages vécus, résultant en milliards de connexions synaptiques qui nous gouvernent au quotidien.

La partie qu’on oublie est que, au-delà de cette évolution, le cerveau conserve ses apprentissages de base et qu’ils demeurent toujours très puissants. Ce que ça veut dire en termes pratiques ? Que vous avez encore les réflexes aiguisés de l’homme des cavernes et vous êtes dominés par deux peurs ancestrales: mourir et être seul. C’est votre cerveau reptilien.

Nos peurs génériques

Mourir, celle-là, on ne s’y attardera pas. Suffit de constater que nous sommes bien constitués pour réagir aux stress menaçant notre vie, nous avons des réflexes qui partent à la vitesse de l’éclair, suivis de près des émotions et sensations qui s’y rattachent.

La solitude et le rejet ? Retournez en ces temps où la survie dépendait de la tribu et vous avez votre explication. Votre cerveau fera TOUT en son pouvoir pour vous éviter d’être rejeté. Est-ce intelligent ? Pas toujours, mais il est programmé comme ça, que vous le vouliez ou non ! Transposons maintenant ceci dans notre monde d’aujourd’hui avec quelques exemples habituellement peu glorieux dans lesquels vous vous reconnaîtrez, j’en suis certaine.

Éviter le rejet à tout prix

Tout d’abord, le cerveau PERÇOIT une menace, qu’elle soit réelle ou non, à partir de sa lecture de base du stimulus, de ses propres mémoires et de sa compréhension des événements, sans oublier son niveau de fatigue ou de stress. Le portrait qui est dégagé est binaire: c’est ok ou c’est PAS OK. Et ci c’est PAS OK, on réagit, yessir ! Comment ?  Des sueurs, des voix, des palpitations, la vue s’embrouille, on bégaie, les jambes ramollissent. Et si on insiste, ça empire !

Maintenant, qu’est-ce qu’une menace de rejet selon notre ami le cerveau ? C’est une expérience qui peut, même de façon minime, nous isoler des autres, nous marquer comme bizarre, nerd, infréquentable …  Parler en public est la plus belle représentation de ce phénomène de menace perçue. A moins que vous ayez maîtrisé cette peur, le cerveau va vous faire subir des symptômes de peur qui vont se multiplier et s’amplifier. Le cerveau dit, “non, mon ami, on va pas là !” Et il va même s’assurer que vous receviez la leçon de votre vie pour vous dissuader d’essayer à nouveau.

Vous souhaitez accoster cette personne inconnue, vous avez un élan de ferveur amoureuse ou une admiration sans bornes qui vous submerge. Arrivera instantanément cette autre sensation qui va vous dire que la personne va vous rire au nez et que ce sera la MORT sociale ou romantique, mais la mort tout de même. On est faits comme ça, alors on fait quoi avec cet héritage ?

Je vous invite à lire la partie 2 qui vous explique comment prendre le contrôle de cette situation en souplesse et de façon permanente. Déjouez votre ami le cerveau en 3 points, c’est le sujet de ce prochain àrticle à paraître.

Sylvie Racine est coach, hypnothérapeute et auteur de blogues

voir Coachypno sur twitter

www.essenss-coaching.com

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s