Croyances, vigilance et confiance, c’est l’antidote à la colère !

Ceci est le troisième de trois épîtres sur la colère, manifestation du petit moi. Je laisserai de côté le bout de doigt dans le céleri, âmes sensibles, soyez rassurées !

Mes croyances sont des critères pour lesquels je me battrais sans hésitation, on a des colocs qui en font la démonstration dans plusieurs points chauds du globe. Ce sont des manifestations collective de notre démonstration individuelle de colère. Si je cesse de croire, en tant qu’individu ou membre d’une collectivité, que mes critères sont la à la base de la preuve irréfutable de ma valeur, je vais cesser de trouver de quoi bêler sur ce qui ne répond pas à ces barèmes. Je préfèrerai être moi dans le ici et maintenant, sans recherche de ces victoires, signaux de richesse et grands savoirs. C’est bien d’avoir une Mercedès Kompressor, un doctorat et raison tout le temps, mais ça ne fait pas ma valeur. 

Mon mental criera que je suis dans l’erreur et que je dois être prêt pour le moment qui vient, faire mes preuves face aux autres, toujours pour que demain on me reconnaisse… mais c’est aujourd’hui qui compte. Cette recherche est incessante, vous l’avez sûrement déjà constaté, on ne rassasie pas ainsi une créature aussi superbe d’ingéniosité… donnons-lui le respect qui lui revient !

Cette créature en passant, vous trouverez des explications sur sa présence dans votre tête à travers les sous-personnalités qui meublent votre être intérieur. Entendez-vous parfois beaucoup de voix intérieures qui ont des tons différents et qui réclament des choses distinctes ? On en parlera sous peu… mais gardez à l’esprit que c’est aussi bien normal, mais que ça peut se remodeler pour que ça chante à l’unisson au lieu de croasser dans tous les registres…

Le petit moi prendrait sa pension, ce sera une bonne affaire pour tous, on aura peut-être moins de cas de fraudes ? Moins de pollution ?  Moins de guerres ? Moins de carosseries froissées ? Moins de régimes … !

Jouez le jeu, prenez-vous à grogner en dedans et imaginez-vous maintenant sur un grand écran en train de râler alors que vous êtes assis dans le cinéma (popcorn à volonté !). On appelle ça se DISSOCIER. Vous pouvez refaire un film d’une de vos éblouissantes démonstrations, le faire jouer à l’endroit ou à l’envers, changer la vitesse, les voix, mettre des dents de lapin, des oreilles de Mickey ou un bandeau de rambo, tiens ! Et parlez-en à un ami, c’est thérapeutique, déconnez sur vos expériences respectives, car c’est bien une des grandes vérités universelles, on tombe tous et toutes dans le piège !

Donnez-vous le plus beau cadeau: la dignité et la capacité de choisir… restez dans le présent. C’est là que vous trouverez la sérénité.

Encore une fois, je vous recommande le site de Eckhart Tolle et aussi Serge Marquis, notre sage québécois dans le domaine de la vigilance. Mathieu Ricard m’a également été mentionné par et une fidèle lectrice (merci Fabienne !).

Les techniques qui vous ont été expliquées ici sous le signe de la rigolade sont bien réelles. Allez voir un coach en Programmation neuro-linguistique ou un hypnologue, il pourra vous faire traverser ce passage avec élégance et respect. Faites-moi signe si vous en cherchez un, je peux vous en recommander. Je démarrerai ma pratique de coach PNL et d’hypnologue très prochainement, je serai très enthousiaste à participer à votre libération inconditionnelle !

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s